La Turquie reçoit la première livraison du système de missile russe S-400: Ankara

Washington a mis en garde à plusieurs reprises la Turquie contre l’achat du système de défense antimissile russe S-400 /AFP

La Turquie a reçu vendredi le premier lot du système de défense antimissile russe S-400, a annoncé le ministère de la Défense nationale, en dépit des avertissements répétés de son allié de l’OTAN, les Etats-Unis, contre cet achat.

« La livraison du premier lot de pièces du système de défense antimissile régional à longue portée S-400 a débuté le 12 juillet 2019 vers la base aérienne Murted d’Ankara », a annoncé le ministère dans un communiqué.

La livraison, qui a été effectuée par avion, va probablement aggraver les tensions avec les États-Unis après que Washington ait annoncé cette semaine qu’il y aurait des conséquences « réelles et négatives » si Ankara achetait le système de défense russe.

Le département d’Etat américain a déclaré que les responsables turcs étaient parfaitement au courant de la loi intitulée Countering Adversaries Through Sanctions Act, une loi adoptée par le Congrès en 2017 qui prévoit des sanctions pour tout achat « important » d’armes à la Russie.

Washington a menacé de retirer la Turquie de son programme d’avions de combat F-35, laissant à Ankara jusqu’au 31 juillet pour annuler l’achat du S-400 ou obliger ses pilotes à lancer le cours de formation et à être expulsés des États-Unis.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré après sa rencontre avec son homologue américain Donald Trump le mois dernier qu’il était confiant qu’Ankara ne ferait pas l’objet de sanctions pour avoir acheté le système de missile russe.

Erdogan a déclaré à Trump lors de leur réunion en marge de la réunion du G-20 au Japon que l’ancien président Barack Obama n’avait pas permis à Ankara d’acheter des missiles Patriot – un équivalent des S-400.

Trump semblait convaincu et dit: « Vous ne pouvez pas faire les affaires de cette façon. Ce n’est pas bon. »

L’armée de l’air turque a changé le nom de la base à Ankara d’Akinci à Murted après que celle-ci ait été le centre d’une tentative de coup d’État manquée en 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *