Explosions en mer d’Oman : l’Iran réagit

Source Tv press

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Moussavi, a fait part de la préoccupation de l’Iran concernant l’incident ayant touché deux grands pétroliers en mer d’Oman, au moment même où se déroulait la rencontre entre le Premier ministre japonais et le Leader de la Révolution islamique.

« L’Iran s’inquiète de l’attaque suspicieuse d’aujourd’hui contre des pétroliers liés au Japon, qui s’est déroulée en même temps que la rencontre entre le Premier ministre japonais et le Leader de la Révolution islamique », a-t-il écrit sur son compte Twitter, ajoutant que Téhéran « considère cet événement comme allant à rebours des efforts régionaux et transrégionaux déployés pour réduire les tensions dans la région ».

Il a souligné que l’Iran soutenait la coopération et le dialogue au sein de la région.

Après l’incident et l’appel au secours qui l’a suivi, l’Iran s’est précipité au secours de deux pétroliers touchés dans la mer d’Oman, transférant la totalité de leurs 44 membres d’équipage sur ses côtes méridionales.

Une source informée a déclaré qu’un bateau de sauvetage iranien avait secouru les 44 membres d’équipage des deux pétroliers et les avait emmenés en sécurité à Jask, dans la province méridionale d’Hormozgan, a annoncé jeudi l’agence de presse officielle iranienne (IRNA). Les autorités de la province ont assuré qu’elles étaient pleinement disposées à les transférer en cas de besoin vers les hôpitaux de Téhéran.

Un peu plus tôt, les médias avaient annoncé que les deux pétroliers avaient explosé, apparemment à la suite d’attaques.

Une source, dont l’identité n’a pas été révélée, a déclaré qu’un des navires avait pris feu à 8 h 50 (heure iranienne, 4 h 20 GMT) jeudi et le second à 9 h 50.

Mer d'Oman : 2 pétroliers explosent!

Mer d’Oman : deux pétroliers explosent !Les 44 membres de l’équipage des deux pétroliers secours par l’Iran sont sains et saufs. Les sources américaines évoquent « le tir de torpille » comme étant à l’origine de la double déflagration.

Suite à ces deux incidents, l’AP évoque une hausse de 4 % du prix du pétrole brut sur les marchés mondiaux, qui s’échange à 62,53 dollars le baril. Quant au brut américain, son prix a grimpé de 1,5 %, s’établissant à 52,58 dollars le baril. La hausse du prix se poursuit. 

La double explosion de ce jeudi matin, qualifiée par ailleurs par la Veflotte US d’« attaque », a été attribuée par Reuters à un « tir de torpille ». « Une torpille aurait touché l’un des pétroliers au large de Fujaïrah », ajoute l’agence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *