Côte d’Ivoire: Les raisons de l’arrestation de Dahi Nestor et de ses collaborateurs de la JFPI est enfin connue

Les raisons de l’arrestation de Dahi et de ses collaborateurs de la JFPI est enfin connue. Selon l’avocat Dako Toussaint, l’avocat des interpellés, qui s’est rendu à la préfecture le mardi 11 juin, il a déclaré à New Africa, qu’ils sont poursuivis officiellement pour atteinte à la sûreté de l’Etat,propos haineux envers la communauté étrangère. En application au discours tenu par le Président du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA),Henri Konan Bédié,relativement aux faits évoqués en ce qui concerne l’orpaillage clandestin et la fraude sur les cartes d’Identité nationale.

C’est relativement à ce chapelet à charge que Monsieur Dahi et ses camarades ont été auditionnés à tour de rôle. Pour les faits,il leur est reproché d’avoir tenu une réunion le lundi 10 juin, dans l’après-midi, avec le projet de mettre à exécution l’appel du Président Henri Konan Bédié à travers son discours tenu le vendredi 7 juin dernier à Daoukro. A en croire à la Police,un indicateur aurait minutieusement écouté la conversation des (4) interpellés qui auraient planifié un plan d’exécution dudit discours mais ces charges ont été rejetées en bloc par le premier responsable du parti de Gbagbo et ses amis.

Pour rappel, arrêtés le 10 juin 2019, Dahi Nestor et ses amis de la jeunesse du front populaire ivoirien ont été libérés mardi 11 juin 2019 après 24 heures de garde à vue à la préfecture de police d’Abidjan.Dès leur libération, DAHI NESTOR, Suzanne Wodja Epse Essané, Claude Désiré Dasse, et BADET BENJAMAIN, ont été reçus par le Dr Assoa Adou secrétaire général du FPI, à son domicile.
Le FPI de Laurent Gbagbo et plusieurs mouvements de masses avaient condamné leur arrestation et exigé leur libération immédiate et sans condition.

Détails à suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *