Le COJEP propose au gouvernement ivoirien de rendre l’opération de renouvellement des CNI gratuite

L’année 2019 marque la date de péremption de toutes les Cartes Nationales d’Identités (CNI) de notre pays.

Le renouvellement de cette pièce de grande importance pour les ivoiriens, suscite depuis quelques temps des débats.

Le gouvernement ivoirien, par le biais de son porte-parole, le Ministre SIDI TIEMOKO TOURE, a informé l’opinion ivoirienne du coût de cette opération pour chaque ivoirien.

En effet , selon le Ministre, le gouvernement a décidé que chaque ivoirien devra débourser la somme de 5.000 Frs CFA (Cinq mille francs) pour se voir renouveler sa pièce d’identité.

Toujours selon le Ministre, ce coût est relativement bas, comparativement à certains pays dont le Sénégal, qui a réalisé la pièce à sa population à un coût de 14.000 Frs CFA (Quatorze mille francs).

Le COJEP , fait remarquer que :

• La Côte d’Ivoire et le Sénégal, sont certes deux pays frères, mais fortement différents, avec chacun ses caractéristiques, ses potentialités et ses capacités.

• Les autorités actuelles affirment avec fierté, que le taux de croissance de l’économie ivoirienne est à deux (02) chiffres.
Le Premier Ministre a même déclaré que notre pays la Côte d’Ivoire est classé au rang de cinquième (5e) économie dans le monde.

• Néanmoins, malgré cette embellie économique proclamée, le pouvoir d’achat des ivoiriens reste quasiment inexistant et l’on leur impose unilatéralement un montant de 5.000 Francs.
Le coût de l’opération de renouvellement de la CNI ainsi donné, pourrait constituer un frein pour les populations à se faire établir une Carte d’ldentité Nationale.

Au regard de ce qui précède, le COJEP propose au gouvernement ivoirien de rendre l’opération de renouvellement des CNI gratuite et aux frais de l’État, pour tous les ivoiriens, et sans exception.

Au demeurant, l’année 2020 étant une année électorale, il est primordial et opportun que nos dirigeants œuvrent à créer les conditions d’élections justes, par la participation massive des populations aux différents scrutins. Il est surtout de la responsabilité du gouvernement, de créer les conditions apaisées pour une élection transparente et inclusive.

Dans cette perspective, la question de la CNI étant essentielle, rendre gratuite cette opération pourrait contribuer à apaiser le coeur de chacun et à baisser les tensions sociopolitiques dans le pays.

QUE DIEU BENISSE LA CÔTE D’IVOIRE !

Fait à Abidjan le 13 Mai 2019

Pour le COJEP
L’Administrateur et Porte parole
Martial Yavo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *