Éducation : la Côte d’Ivoire va abriter la phase pilote d’un vaste programme d’Alphabétisation pour des millions d’Africains

par abidjan.net

Apprendre à lire, à écrire et à calculer à partir du Smartphone. C’est le défi que veut relever la Fondation Didier Drogba et l’Association pour le Développement de l’Éducation en Afrique (ADEA) en partenariat avec le Ministère de l’éducation nationale de Côte d’Ivoire en lançant un vaste projet d’alphabétisation sur le continent.

A cet effet, un protocole d’accord a été signé, ce mercredi 8 mai 2019, dans les locaux du ministère entre les trois entités pour le démarrage de la phase pilote en Côte d’Ivoire.

« La Fondation Didier Drogba s’intéresse particulièrement à deux secteurs, l’éducation et la santé. Elle nous a approchés pour savoir dans quelle mesure nous pouvons travailler ensemble afin d’initier ce projet d’alphabétisation numérique. Nous rêvons de toucher un maximum de pays africain en commençant par la Côte d’Ivoire. Pour cela, nous avons pris l’initiative d’approcher le ministère de l’éducation nationale en tant qu’institution chargée de l’éducation et de l’alphabétisation en Côte d’Ivoire. Une réunion a été tenue entre les trois structures la BAD pour discuter réellement des modalités de ce projet et c’est à partir de cette réunion il a été convenu d’organiser la rencontre d’aujourd’hui sanctionnée par la signature de cette convention » a fait savoir Albert Nsengiyumva, Secrétaire exécutif de l’ADEA.

La ministre Kandia Camara a remercié la fondation DD et l’ADEA pour avoir choisi la Côte d’Ivoire pour lancer ce programme en faveur « des millions d’analphabètes que nous avons en Afrique. »

« Avec 43% d’analphabètes, la Côte d’Ivoire a décidé de faire de l’alphabétisation une cause nationale. Ces hommes et ces femmes apportent déjà, beaucoup mais il peuvent apporter davantage à l’émergence de notre pays s’ils ont de meilleures connaissances » a-t-elle fait savoir.

Pour elle, ce projet permettra, grâce au numérique, à ces personnes de faire en sorte qu’elles puissent jouer pleinement leur rôle dans la construction de notre pays et sortir des millions d’Africains de l’illettrisme et de l’analphabétisme pour un meilleur développement de l’Afrique.

« Aujourd’hui est un jour exceptionnel pour la Fondation Drogba. Nous sommes très honorés de commencer ce projet par la Côte d’Ivoire. En donnant, cet outil aux jeunes ivoiriens et africains, cela nous permet de donner un bon outil de formation à toute la jeunesse. L’idée est de pouvoir toucher 5 à 10 millions de personnes en l’espace de trois voire cinq ans en Afrique et un million de personnes en trois ans en Côte d’Ivoire (…) L’analphabétisme concerne les jeunes mais aussi les vieux. A travers cet outil nous voulons donc changer leur vie, changer leur quotidien, accroître leur chance et participer à leur développement intellectuel et social», a soutenu la star Didier Drogba.

Selon un rapport de l’UNESCO en 2015, 58 millions d’enfants et 63 millions d’adolescents n’avaient pas accès à l’école primaire ou au secondaire et ne savaient ainsi ni lire, ni écrire dans le monde et 9 des 10 pays ayant le taux d’analphabétisme le plus élevé au monde se trouvent en Afrique.

PR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *